De Challans à l’Eurovelo 6

Pour la fête du travail, je ne chôme pas et reprends la route direction Charlieu, à une centaine de kilomètres au nord de Lyon, pour 600 kilomètres en tout.

Continuer la lecture de « De Challans à l’Eurovelo 6 »

Tour historique

(Fanny, il faut cliquer pour voir la suite) – Une bonne semaine à rendre visite à mes proches, ma famille et mes amis, en descendant lentement, très lentement, vers le Sud, jusqu’à passer la Loire. À chaque étape, chacun veut m’offrir quelque chose, comme pour être sûr que je ne l’oublie pas – je ne vous oublierai pas !

Continuer la lecture de « Tour historique »

Du côté de chez soi

Dernière étape de la première tranche qui me ramène à mes racines. Une petite centaine de kilomètres à parcourir en pédale douce, qui me rapproche doucement de mes amis d’enfance.

Continuer la lecture de « Du côté de chez soi »

Vélo Francette et Suisse Normande

Sur le tronçon Wissant-Caen, je ne recommanderais à personne, en l’état, de suivre l’eurovélo 4. Mon expérience en est décevante. Certes je ne l’ai pas toujours suivie mais c’est surtout parce que les rares fois où je la trouvais, elle disparaissait ou prenait des détours incongrus. Pour la voie verte de la Suisse Normande, qui fait partie de la Vélo Françette, il en va tout autrement.

Continuer la lecture de « Vélo Francette et Suisse Normande »

Le soleil donne

Tout pareil. Avec un soleil qui ne faiblit pas. Mes mollets souffrent plus des coups de soleil que des coups de pédales, même si le chemin du littoral, qui correspond la plupart du temps à l’eurovelo 4, épouse le relief cabossé de la côte. Après de grandes descentes dévalées tambour battant, inlassablement, sans surprise, dès que le petit port est dépassé, il faut grimper.

Continuer la lecture de « Le soleil donne »

Est-ce que c’est le bon chemin ?

Après une première journée ambitieuse avec une centaine de kilomètres au compteur, je me suis octroyé une journée beaucoup plus légère samedi, avec moins d’une vingtaine de bornes en vélo, pour rejoindre Lille depuis Roubaix et aller visiter la boutique de la Gentle Factory. Celle-ci est à l’image de la marque, accueillante (et les vendeurs le sont), stylée et pédagogique sans trop en faire, avec des produits attirants. Bref, cette marque vaut le détour, on y reviendra.

Continuer la lecture de « Est-ce que c’est le bon chemin ? »

Bruxelles – Roubaix

Avec une semaine de retard, bien pourvue en au revoir (on ne s’en lasse pas) me voilà finalement en route sur mon vélo dont il me reste à trouver le nom. Direction Roubaix ! On fait plus exotique comme destination, mais comme première étape, c’est pas mal, et puis en cyclisme, ça claque, qui sait, peut-être je serai pris de fourmis dans les guibolles et voudrai parcourir l’enfer du nord dans la nuit.

Continuer la lecture de « Bruxelles – Roubaix »